Tester l’articulation sacro-iliaque

Tester l’articulation sacro-iliaque

Tester l’articulation sacro-iliaque

 

Le teste de Downing

Il s’agit d’une méthode qui permet une analyse fonctionnelle complète des 2 articulations sacro-iliaques. Elle doit être un examen de routine en cas d’asymétrie pelvienne si l’on veut confirmer ou infirmer une lésion sacro-iliaque.

 

Deux types de leviers  sont possibles.

 

Le premier, qui donne la plus grande amplitude possible de mouvement à l’iliaque vers le bas et l’avant est produit par la mise en tension simultanée des fibres postérieures de la capsule et du ligament ilio-fémoral. La mise en tension de ces 2 structures ligamentaires est obtenue par la mise en position de la jambe de l’autre côté de la ligne médiane, ce qui tend les fibres postérieures de la capsule et produit un effet de séparation dans l’articulation sacro-iliaque, et par une rotation externe de cuisse déjà en adduction, ce qui tend le ligament ilio-fémoral.
L’autre qui donne la plus grande amplitude possible de mouvement à l’iliaque vers le haut et l’arrière est due à la tension combinée de la capsule et des rotateurs externes de la cuisse. Ceci s’obtient par l’abduction de la jambe et de la cuisse et dans cette position, par la rotation interne. La tension capsulo-ligamentaire, comme dans le premier cas, crée une force de séparation sur la sacro-iliaque, C’est par l’intermédiaire des rotateurs externes que cette manœuvre permet d’obtenir une position en haut et en arrière. Les muscles pyramidal et obturateur interne conjuguent leurs actions…..»

 

Nous avons intégré ce test à notre pratique quotidienne et il fait systématiquement partie  de la méthodologie diagnostique que nous utilisons pour reconnaître les dysfonctions sacro-iliaques.

 

Au cours de très nombreuses heures   passées à l’enseigner aux  personnes qui se forment à l’ostéopathie, nous avons toujours constaté qu’il était parfaitement reproductible à condition qu’il soit exécuté convenablement; la technique doit être irréprochable.

Lorsqu’une anomalie est constatée par un débutant, elle est retrouvée par ses compagnons et confirmée par l’assistant et le professeur.

Ce test constitue le test diagnostique le plus reproductible que nous connaissons en ostéopathie.

 

www.osteopathie-geneve.com

www.collectif-concept.com

Commentaires (2)
Répondre

Je suis la maman d un petit gare7on ayant une scoliose.Elle est de9piste9e diueps ses quatre ans et il porte un milwaukke diueps lors. Aujourd hui ( partant d un peu plus de 15b0) l angle est environ 13b0. Le de9bat en cours est sur le traitement et l appareillage, un ortho prescrit toujours le milwaukee et l autre un corset de nuit : au milieu mon gare7on, sa musculature, sa psychologie en train d e9merger et nos doutes. Il a 6ans et demi, (121 cm), rentre9e en CP. Je m interroge sur une autre the9rapie que les corsets, durs e0 supporter 23h/24 et ne9fastes pour certains points du profil psychique et quant e0 la musculature ou e0 la posture ? Que pouvez-vous conseiller ?Merci de votre re9ponse.

Répondre

Bonjour Madame.
Votre message comporte malheureusement des chiffres à la place ce certaines lettres (certainement un problème web qui n’est pas de votre faute) Cela m’empêche de comprendre avec précisions les détails de votre message. Souhaitant vous répondre avec le plus de précisions possibles, je vous propose de m’envoyer un mail via le site à la page contacte et je prendrai volontiers le temps de vous donner mon avis.
Cordialement

Raphael Chappaz.

Laisser un commentaire

Commentaire (Obligatoire )

Utilisez les balises html pour votre mise en page

Nom (Obligatoire )
Email (Obligatoire )