L’ostéopathie crânienne

L’ostéopathie crânienne

L’ostéopathie crânienne

 

Historique

L’ostéopathie crânienne fut découverte par William Garner SUTHERLAND (1873-1954), élève du Dr. Andrew Taylor STILL (1828-1917), fondateur de l’ostéopathie générale.

 

Définition de l’ostéopathie : Etymologiquement Ostéopathie signifie en grec Ostéon (os) et Pathos (effets venant de l’intérieur).

L’Ostéopathie est une thérapie manuelle globale qui agit par les systèmes articulaires, musculaires, viscéraux et crâniens. Elle redonne de la mobilité sur un ou des systèmes qui sont en restriction de mobilité. C’est donc une thérapie de mouvement pour redonner au corps la possibilité de s’auto-guérir, c’est le principe d’Hippocrate : l’Homéostasie.

 

Concept du MRP:(mécanisme respiratoire primaire)

SUTHERLAND, par ses recherches sur la sphère crânienne, a mis en évidence l’existence d’un mécanisme respiratoire primaire dirigeant et contrôlant les mécanismes secondaire de mouvement et toutes les grandes fonctions du corps.

 

 

Rythme :

Ce mouvement a un rythme moyen de 12 /minutes = 6 allers + 6 retours.

Il est réparti dans tout le corps avec un rythme homogène et synchrone sauf en cas de pathologie. Une restriction de rythme ou de force (motilité) à un endroit ponctuel nous indiquera une restriction de mobilité = une lésion.

 

Influence du Rythme :

Le rythme moyen étant 12, nous pouvons nous trouver avec des personnes présentant un rythme plus lent ou plus rapide.

–    Lent: personnes sans tonus, lymphatiques, fatiguées, dépressives, prise de drogue, toutes personnes avec un déficit mental, personnes âgées.

–    Rapide : personnes nerveuses, surexcitées, stressées, comportement agressif violent, insomnie…

 

Application thérapeutique générale et spécifique crânienne:

 

Chez les bébés :

Le travail crânien peut se faire dès le jour de naissance.

Le crâne étant déformable, il est plus facile de modifier l’agencement postural jusqu’à 7 ans.

Après la naissance, la consultation est prioritaire dans les cas de ventouse, forceps, siège, césarienne, accouchement long ou trop court (3 à 6H).

 

Chez l’adulte:

Le crâne est formé, les os sont fusionnés, le travail sera un travail d’adaptation et non de modification.

 

 

Anatomie des os crâniens :

Le crâne est formé par 22 os en enlevant les osselets de l’oreille moyenne. 8 os forment la boîte crânienne et 14 os constituent l’armature du visage.

 

Repérage des os crâniens :

En ostéopathie on distingue 2 types d’os : les os de la ligne centrale et les os périphériques.

 

Os de la ligne centrale (base) os impairs : Occiput, Sphénoïde, Ethmoïde, Vomer = mouvement de flexion extension.

 

Os de la périphérie (voûte) os paires: Frontal, Pariétaux, Temporaux, Malaires, Maxillaires supérieurs, Palatin, Unguis, Nasaux = mouvement de rotation interne externe.

 

Le squelette crânien embryologique se subdivise en deux parties:

Le neurocrâne, préservant le cerveau et se subdivisant lui-même en :

  • Neurocrâne cartilagineux formant la base et prenant naissance dans le cartilage : c’est le chondocrâne.

Neurocrâne membraneux formant la voûte et prenant naissance dans le membraneux:

C’est le desmocrâne.

Le viscécrâne, constituant le squelette de la face.

 

Si la base prend naissance dans le cartilage, la voûte, dont le principal rôle est l’adaptation l’accommodation avec la base, est formée de membraneux.

C’est pour cette raison que sa formation est secondaire dans les premiers temps.

La synchondrose entre l’occiput et le sphénoïde appelée symphyse sphéno-basilaire fait partie de la base.

Son ossification se termine vers 23 ans avant le sacrum à 25/26 ans. La mobilité de cette articulation va être notre priorité dans notre travail crânien.

 

Repérage des sutures :

A la naissance le crâne n’est pas complètement ossifié et les os sont séparés par des espaces membraneux appelés sutures et fontanelles (tissus conjonctifs).

Les sutures sont la jonction de 2 os.

Quand on parle de suture, il faut se représenter:

– sutures à table externe : exocrânienne, elles sont biseautées vers l’extérieur.

– sutures à tables internes : endocrânienne, elles sont biseautées vers l’intérieur.

Elles sont séparées par un biseau interne et externe.

Entre les deux, un ménisque et une poche synoviale avec tout un paquet vasculo-nerveux périphérique.

Cette organisation ressemble à celle d’une articulation vraie.

Ces deux biseaux se chevauchent, d’une manière intelligente et mécanique.

 

Même si, chez le nourrisson, ce système encore incomplètement formé, n’intervient pas au plan crânien, il n’en est pas de même chez l’enfant de 4 à 7 ans.

L’adaptation et l’accommodation du crâne sont possibles grâce à ses axes et en rapport étroit avec la conformation des biseaux.

Les os crâniens vont donc avoir un mouvement par rapport aux axes des sutures mais aussi par rapport à des points de pivot liés à des changements de biseaux sur le même os.

 

Les sutures jouent un rôle sur:

–    la croissance osseuse

–    participent à l’agrandissement du volume crânien

–    servent d’union et de connexion solide entre les diverses structures crâniennes

–    autorisent la malléabilité osseuse crânienne

–    s’adaptent à la fonction tout en changeant de forme :

Une suture à biseau interne autorise l’écartement

Une suture à biseau externe permet la pénétration.

 

A la naissance les os sont plats, sans digitations ni biseaux.

A un an la fusion de différentes parties osseuses va s’accomplir.

Les fontanelles, exceptée la bregmatique, ont fusionné.

Vers trois ans les dentelures s’affinent, les sutures ont disparues.

Vers six ans les sutures sont opérationnelles et les biseaux sont taillés en table externe ou interne, les dentelures sont formées et profondes.

Vers neufs ans, apparition plus nette des biseaux suturaux.

 

Les fontanelles sont la rencontre de plusieurs os avec un espace membraneux plus grand.

Les fontanelles sont au nombre de 6 : 2 médianes et 4 latérales.

– une fontanelle antérieure = BREGMA elle se ferme entre 6 et 18 mois.

– une fontanelle postérieure = LAMBDA elle se ferme aux alentours de 2 mois.

– deux fontanelles postéro-latérales = ASTERION elle disparaît vers 12 mois

– deux fontanelles antéro-latérales = PTERION elle s’efface entre 3 et 6 mois

 

www.osteopathie-geneve.com

www.collectif-concept.com

Laisser un commentaire

Commentaire (Obligatoire )

Utilisez les balises html pour votre mise en page

Nom (Obligatoire )
Email (Obligatoire )